dimanche 23 février 2014

Glacé, Bernard Minier

On effleure l'excellence.



Résumé : 

Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d'une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d'un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée. Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée

Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2000 mètres d'altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ?




Mon avis :

Toulousaine éxilée à Paris, à chacune de mes visites dans la capitale de mon cœur, j’essaie de faire un détour par la librairie Série B.
Lors de ma dernière visite, j'ai demandé conseil. Je vivais Paris, je mangeais Paris, je respirais Paris ; j'avais envie de français mais plus de Paris. C'est ainsi que l'excellent vendeur m'a conseillé deux livres dont Glacé et ce fut un délice, une fois rentrée à Paris, de laisser mon esprit se promener dans les rues de Toulouse. 

Il y a des livres que l'on veut dévorer, que l'on fini en une nuit, haletant et les yeux cernés. 
Glacé ne fait pas parti de ceux-là. Non, Glacé c'est le livre dont j'ai voulu profiter jusqu'au bout, jusqu'à la dernière phrase de l'épilogue. Je voulais pouvoir y repenser l'esprit reposé, poser ma tête contre la fenêtre du train et me demander comment les personnages allaient sortir de telle ou telle situation. C'est ainsi qu'il m'aura fallu deux semaines pour le lire de bout en bout, alors qu'il ne me faut que quatre jours en temps normal. Et quel plaisir ce fut que de prendre le temps pour une fois ! 

Bernard Minier a l'art de nous faire ressentir tout ce que ressentent ses personnages: leurs émotions, leurs ressentis, leurs réactions. L'intrigue étant plongée au cœur des Pyrénées, il arrive même à nous faire ressentir la morsure du froid.

Avec un style fluide, parfaitement maitrisé, ponctué d'informations et mû par des rebondissements incessants, Glacé est un voleur de temps. 725 pages et j'en redemandais encore. Enfin, si je n'avais pas été en train de me repasser toute l'histoire pour comprendre toutes les ficelles de l'intrigue de Bernard Minier.


Glacé c'est avant tout un personnage principal accessible et intriguant. Intelligent, torturé (rares sont les personnages de thriller qui ne le sont pas) maladroit et un peu suffisant, Martin Servaz aime les citations latines qu'il sort à tout bout de champ, si bien qu'on en vient à se demander s'il n'a pas un recueil sous le bras. Obsédé par la justice, il n'hésite pas à passer des nuits entières à travailler, mais quand on l'appelle dans les Pyrénées pour le meurtre sanglant d'un cheval, le commandant ne prend pas l'affaire très au sérieux et préfère rentrer élucider une autre affaire en cours. À peine arrivé sur Toulouse, il reçoit  un appel. Un homme est retrouvé pendu, seulement vêtu d'une cape. Servaz, cette fois-ci impliqué, met son équipe sur l'affaire.

À quelques kilomètres de là, dans un institut psychiatrique réservé aux criminels les plus désaxés, une nouvelle psychologue fait son entrée. Jeune, intuitive et ne demandant qu'à faire ses preuves, elle comprend dès son arrivée que quelque chose est à l’œuvre. Dans un bâtiment rempli de criminels ayant commis des actes plus atroces les uns que les autres, il lui faudra bien du courage pour arriver à démêler le vrai du faux.

Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants que les principaux. J'aurais d'ailleurs aimer en savoir plus sur eux. L'équipe du commandant Servaz est éclectique et m'a fait pensé, de par sa composition, aux équipes que l'on peut voir dans certaines séries policières.

Avez-vous déjà sursauté de surprise en lisant un livre ? Ça m'est arrivé en lisant Glacé. À l'annonce du dénouement je me suis même entendue crier : "C'est pas vrai ?!". C'est un peu cliché certes, mais non moins vrai. Avec Glacé, Bernard Minier se trouve une place toute méritée dans mon panthéon personnel des grands écrivains de thriller français.



Personnages : 5/5
Style : 5/5
Suspence : 5/5
Scénario : 4/5

Glacé, Bernard Minier : 19/20




    Plume de crime-